JUSTICE

Le projet de réforme de la justice « remet en cause les principes d’égalité, de neutralité et de gratuité de la justice ». En outre, il sonne le glas de la justice de proximité par la spécialisation des tribunaux et le recours aux procédures par Internet. C’est ce que les avocats corréziens, mobilisés depuis plusieurs mois contre ce projet, ont expliqué à la réunion publique qu’ils ont animée le 17 décembre à Tulle. Présents parmi la nombreuse assistance, Bernard Combes et Annick Taysse, conseillers départementaux du groupe Corrèze à gauche, ont apporté leur soutien aux avocats et défendu eux aussi le maintien d’une justice de proximité.